Comment faire manger des légumes aux enfants ?

noemie rozan naturopathe vosges alimentation enfant légumes recettes plaisir astuces

Tous les jours, les enfants entendent sur leurs chaines TV préférées : “Pour ta santé, manges au moins 5 fruits et légumes par jour !”.

Cela devrait apparaitre comme une évidence et pourtant! Lorsque l’on observe de plus près la composition des pique-niques des enfants, on se rend compte que les légumes sont bien souvent absents!

Un Papa me confiait récemment à propos de sa fille: “elle n’aime pas les légumes, que ce soit en soupe ou en salade, elle ne veut pas en manger. Je ne peux quand même pas la forcer!”

Effectivement, manger doit rester avant tout un plaisir et il ne s’agit pas de brusquer les enfants, de créer des blocages mais de les inviter à goûter de nouvelles choses et à progressivement intégrer les légumes à chaque repas.

Pourquoi les enfants doivent-ils manger chaque jour des légumes?

Comme pour les adultes, l’alimentation doit être majoritairement végétale, à base de fruits et légumes frais de saison. Et ce, pour plusieurs raisons:

– Les légumes = un apport nutritionnel essentiel pour la croissance et le développement de l’enfant

Les légumes apportent à l’ensemble de l’organisme les vitamines et minéraux nécessaires à son bon fonctionnement. Cet apport nutritionnel est d’autant plus important chez les enfants en pleine croissance. Un manque de végétaux au quotidien entraîne des carences et peut engendrer de la fatigue.

– Les légumes = les acteurs d’une bonne hygiène intestinale

Les légumes sont une source de fibres intéressante. Ce qui permet de favoriser la régularité du transit et de lutter contre la constipation.

De même, les légumes, notamment sous forme de crudités, ont une action prébiotique, c’est-à-dire qu’ils favorisent le développement des bonnes bactéries dans l’intestin.

Une flore intestinale équilibrée est garante d’une bonne immunité et prévient les maladies de peau, de type eczéma et les allergies.

– Les légumes : les atouts pour se maintenir à son poids de forme

Les légumes ont un index glycémique faible, c’est-à-dire que leur consommation engendre peu de variation de la glycémie et donc moins de production d’insuline au niveau du pancréas.

En permettant la régulation de la glycémie, les légumes favorisent donc un plus grand sentiment de satiété. Les enfants qui consomment des légumes aux repas auront moins cette sensation de faim, ces fringales et envies de sucres tout au long de la journée.

Manger des légumes, c’est donc se maintenir à un poids normal et lutter contre l’obésité.

– Les légumes : les aliments incontournables pour rééquilibrer l’humeur des enfants

En naturopathie, lorsque l’on constate des variations de l’humeur chez l’enfant, de la nervosité, de l’irritabilité voire des troubles du comportement, on va s’intéresser à comprendre le fonctionnement intestinal de l’enfant et à identifier d’éventuels troubles (constipation, diarrhée, intolérances alimentaires, troubles de l’immunité…)

C’est pourquoi, la question des légumes entre très souvent dans la discussion, lors du rééquilibrage alimentaire. En effet, leur absence ou leur rareté dans l’alimentation des enfants peut expliquer ces problématiques.

Réintroduire les légumes a donc pour effet indirect de rééquilibrer le système nerveux et de favoriser la concentration.

Concrètement, comment faire pour donner aux enfants le plaisir de manger des légumes?

Il existe bien sûr des solutions. Les 3 astuces de votre naturopathe.

Astuce n°1 : Les rendre acteurs de leur Histoire.

Imaginez-vous dans un pays étranger. On vous propose un plat que vous ne connaissez pas, vous ne connaissez ni les ingrédients, ni la recette. Vous n’avez pas vu comment cela a été préparé. Je suis sûre que vous allez hésiter à goûter et des tonnes de questions vont venir à votre esprit: quel goût cela peut avoir? Cela a une drôle de texture? …

Selon une étude récente, la majorité des enfants aujourd’hui ne savent plus reconnaitre les légumes communs. Il est important de renouer ce lien et de les rendre acteurs de ce qu’ils mangent. Pour qu’ils deviennent des êtres autonomes et responsables de leur santé.

Pour cela, plusieurs idées:

  • faire les courses au marché avec eux et les laisser choisir les légumes de saison qui les attirent. Les enfants apprendront donc à les reconnaître, à identifier les saisons (“oui, il n’y a pas de tomates sur les étals en plein hiver!” par exemple) et à prendre conscience que cela a un prix (ça aide pour éviter le gaspillage!)
  • semer et récolter les légumes du jardin. Pas besoin d’être un grand maraicher, juste un petit coin de terre pour faire pousser des salades et des radis. Les enfants adorent manger ce qu’ils ont semé!
  • les impliquer dans la préparation des repas : éplucher et laver les légumes, faire une sauce salade, choisir la recette… Cela leur permet de toucher, de sentir, de goûter les légumes et surtout de voir comment on prépare à manger. Ce moment peut être très ludique, pédagogique et convivial pour (re)tisser des liens familiaux.

Au final, les enfants savent ce qu’ils ont dans leur assiette, ils sont fiers d’y avoir participé et d’avoir une histoire à raconter au moment du repas. Et cela devient aussi l’occasion d’ouvrir une discussion et une réflexion sur l’impact écologique de notre mode de consommation, comme l’origine des tomates en hiver, par exemple.

noemie rozan naturopathe vosges alimentation enfant légumes recettes plaisir astucesGalettes carottes/ flocons d’avoine, salade verte et roquette du jardin

Astuce n°2 : Donner envie en créant des assiettes colorées.

Comme pour les adultes, il est important que les plats donnent envie. Pour cela,

  • choisir des légumes de saison (avec du goût!) de couleurs différentes et les cuisiner de toutes les façons (crudités, al dente, purée, soupe …) pour varier les textures.
  • couper les légumes en tout petits morceaux pour qu’ils soient plus faciles à manger. Par expérience, mes enfants aiment beaucoup le brocoli quand il est finement haché!
  • soigner la présentation, voire servir à l’assiette pour que l’enfant ait ce sentiment d’être privilégié.
  • assaisonner avec des épices et des aromates (thym romarin, …).
  • jouer à celui qui reconnaitra le plus d’aliments dans le plat…

Ainsi, l’enfant retrouvera le plaisir de manger des légumes. Et n’oubliez pas de toujours proposer de goûter… Il nous arrive à nous aussi de ne pas aimer un aliment, et puis un jour, on retente l’expérience et étrangement, maintenant cela nous plait! Restons force de propositions!

Astuce n°3 : Revisitez les classiques des plats enfantins pour y glisser des légumes et de nouvelles saveurs

noemie rozan naturopathe vosges alimentation enfant légumes recettes plaisir astucesSarrasin façon riz cantonnais

Tout le monde le sait, les enfants aiment le riz, les pâtes, la purée, les frites, la pizza, les burgers … et nous aussi d’ailleurs, nous avons tous cette tentation régressive parfois! Ne nous en cachons pas!

Voici quelques idées de recettes qui marchent très bien avec les enfants:

  • riz cantonais avec des légumes coupés fins. De temps en temps, changer de céréale: petit-épeautre, sarrasin, quinoa, …
  • pizza maison avec tous les légumes qu’on a sous la main
  • frites maison au four : pommes de terre et patates douces, on peut aussi y glisser des champignons de Paris, des chips de betteraves rouges …
  • des galettes légumes/céréales à base de carottes, courgettes, flocons d’avoine ou lentilles corail.
  • purée de légumes sur une base de pomme de terre, y glisser de la courgette ou de l’aubergine. Ni vu, ni connu!
  • et la traditionnelle soupe, froide ou chaude!

Ainsi, les enfants seront rassurés à l’éternelle question : “qu’est-ce qu’on mange?”. Ils pourront identifier rapidement et se rassurer sur la façon dont va se dérouler le repas. Avoir le sentiment d’être comme les autres, avec cette petite touche d’originalité, ce petit truc en plus!

Voilà, j’espère que ces idées vous aideront à réconcilier vos enfants avec les légumes.

N’hésitez pas à m’envoyer les photos de vos recettes maison !

Pour découvrir d’autres conseils concernant la santé de votre enfant, vous pouvez lire l’article : Qui aime bien, vaccine peu!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.