Femmes: peut-on vivre sans les hommes?

femmes peut on vivre sans homme

Une transformation profonde de la société: la montée en puissance du pouvoir des femmes.

Cette année encore s’annonce sous le signe du féminin. Depuis plusieurs années déjà, je constate une montée en puissance des femmes dans notre société.

Cela se traduit en effet dans la littérature avec la parution de livres à grand succès. (La puissance du féminin, Âme de sorcière, Femmes qui courent avec les loups, Femmes désirées femmes désirantes…)

Les femmes deviennent de plus en plus libres, indépendantes, autonomes, entreprenantes. Les livres et les blogs de coaching se multiplient sur le sujet de l’entreprenariat au féminin. (Entreprendre au féminin, Maryline Le Prince, La femme que je veux être, Aurore Rosello ou encore Les Aventurières, Laure Jouteau…)

Elles deviennent donc de plus en plus puissantes et leurs attentes sont grandes, immenses! Parfois autoritaires ne laissant que peu de place à leur conjoint qui ne fait jamais les choses assez bien. Elles s’impatientent, s’agacent de leur passivité, de leur silence et de leur inertie.

Les relations amoureuses s’effilochent et les couples se séparent.

Depuis plusieurs mois, et particulièrement depuis ce début d’année, je rencontre des femmes fortes et courageuses. Responsables et déterminées, elles ont confiance en elles et en leur pouvoir. Elles gagnent d’ailleurs parfois bien plus d’argent que leur compagnon. Très sociables, elles ont un réseau stable et bien établi.

Ces femmes qui se séparent laissent souvent derrière elles un homme sensible. Un homme qui semble perdu et incompris, recroquevillé sur lui-même…. Un peu dépassé par cette énergie féminine qui déborde.

Toujours soucieuses de s’affranchir des codes conjugaux et familiaux, elles prennent l’initiative de la séparation. Elles prennent des décisions importantes, créent des entreprises innovantes et sont libres financièrement.

Ces femmes s’épanouissent dans une sexualité décomplexée, à l’instar des “cougars” sur les sites de rencontres.

Elles prennent cette place anciennement réservée aux hommes tout en gardant leur place au sein du foyer, autour des tâches ménagères et de l’éducation des enfants.

Pour les femmes, les hommes ne font jamais assez bien. Elles prennent donc les choses en main, comme le bricolage par exemple. Elles deviennent donc de plus en plus autonomes. Les hommes peuvent perdre leur repères voire avoir peur de leur femme….

Alors aujourd’hui, les femmes peuvent-elles se passer des hommes?

Il semblerait qu’elles aspirent à vivre temporairement sans homme, à choisir leur moment bien loin de la pression d’une vie maritale bien rangée. Comme le témoigne le fait que nombreuses choisissent désormais de faire chambre séparée.

Certaines choisissent la vie en solo et n’hésitent plus à passer les frontières, vers la Belgique ou l’Espagne, pour “faire un bébé toute seule” et ne plus attendre de trouver le prince charmant qui deviendrait le papa idéal.

D’autres, espèrent encore une relation romantique mais dans ce cas, elles aspirent à remettre au cœur de leur relation la passion, la liberté et l’indépendance.

Quelle place pour les hommes dans ce nouveau monde?

Comment peuvent-ils s’inscrire dans cette tendance sociétale?

Le moment est venu de coopérer.

Durant des siècles, les femmes ont été rejeté, accusé, réprimé… Parfois assassiné (comme lors de la “chasse aux sorcières“, véritable génocide des femmes libres et indépendantes qui échappaient au pouvoir des hommes et de l’Église).

Malgré les luttes féministes des années 60-70, la parité hommes-femmes n’est encore qu’une chimère et très peu de femmes ont accès aux postes à haute responsabilité (économie et politique).

De trop nombreuses femmes meurent encore aujourd’hui sous les coups de leur conjoint. Et les violences conjugales sont encore bien une réalité.

Cette montée en puissance des femmes pourrait annoncer un renversement profond dans la société, plus juste et équitable.

Pourtant, le retour des sorcières, ces femmes libres et multiples, indépendantes dans notre société ne doit pas être synonyme de revanche.

Ce n’est pas pour autant le temps de la vengeance, bien au contraire!

Si l’énergie féminine est de plus en plus puissante chez les femmes, elle l’est aussi chez les hommes qui ont eux-aussi leur part de féminité.

Et ce n’est pas parce que les femmes investissent des rôles autrefois réservés aux hommes qu’elles doivent adopter leurs comportements de l’époque, comme l’autoritarisme, le rejet ou l’incompréhension.

Il existe bien une troisième voie: celle du respect et de la coopération!

Des hommes aux nombreuses qualités !

Des hommes qui assument leur sensibilité

De plus en plus d’hommes souhaitent exprimer librement leurs émotions et l’empathie n’est plus un sujet tabou. Bien loin des stéréotypes des acteurs machos des films de cinéma, certains hommes revendiquent leur côté sensible. Ils sont romantiques, charmants, serviables, respectueux … et proches de la cause féminine.

Les nouveaux-pères

De nombreux Papas, la majorité, selon un dernier sondage, considèrent que le congé parental de 11 jours est trop court et aspirent à prendre une place plus importante dans l’éducation des enfants et dans le foyer en général.

Encore faut-il leur laisser la possibilité d’essayer, de se tromper, de faire moins bien, moins vite que nous les femmes mais leur laisser prendre cette place…

D’ailleurs, les hommes sont souvent bien plus proches et complices avec leurs enfants. Ils aiment prendre le temps de jouer, par exemple et créent ainsi une atmosphère ludique et détendue au sein du foyer.

La séparation est d’ailleurs souvent très mal vécue pour eux quand on les prive de leurs enfants une semaine sur 2.

Des hommes complémentaires

Les hommes et les femmes continuent à partager un point commun: ils ressentent tous les 2 un grand besoin d’amour, de reconnaissance et de protection.

En effet, la société est de plus en plus compétitive, violente aussi bien dans les actes que dans les mots (comme le harcèlement).

Le couple apparaît donc plus que jamais comme une bulle de réconfort. Une bulle de protection où il fait bon se réfugier!

Les hommes s’attachent de plus en plus au couple et en deviennent parfois dépendants. C’est pourquoi ils réinvestissent, comme un sursaut, cet espace lorsqu’ils sentent que la séparation est proche.

Ils ont toute leur place dans le foyer. Ils introduisent en effet tout un univers ludique et décontracté.

Dans le fonctionnement du couple contemporain, les femmes sont les stratèges et les locomotives garantes de la réalisation des objectifs. Ce qui implique qu’elles soient porteuses de l’esprit de responsabilité et de sérieux qui est nécessaire, ainsi que les angoisses qui vont avec. Les hommes donnent un avis ou un coup de main ponctuel, dédramatisant la situation, et tentent d’introduire des moments de bien-être tous simples” JC Kaufmann.

Quel est donc le secret des couples qui durent?

Et oui, certains couples résistent à ces bouleversements…

Bienveillance, attention à l’Autre, complicité, tendresse… sont autant de piliers du couple qui dure.

Selon Jean-Claude Kaufmann, sociologue du couple, “la règle d’or c’est : la confiance mutuelle à toute épreuve!”

Une reconnaissance réciproque qui passe par le respect, la tolérance, l’ouverture d’esprit et la flexibilité.

“Un couple qui dure est un couple où la douceur et la tendresse règnent et où chacun des partenaires peut renforcer sa confiance en soi grâce au regard de la confiance de son conjoint. La parole est libre.

Autrement dit, quoiqu’il fasse, quoiqu’il dise, il a raison et ses faits et gestes sont dignes d’être admirés.” (Piégée dans son couple, JC Kaufmann)



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.