Je ne veux pas d’enfant!

Je ne veux pas d’enfant (et je n’en voudrai jamais!)”.

Ce témoignage raconte la vérité et le ressenti d’une femme qui vit et s’épanouit dans sa féminité sans passer par la case maternité. Bien loin des standards d’un modèle familial largement normalisé.
Car, notre utérus, réservoir de notre énergie féminine, n’est pas seulement une matrice pour enfanter.

Nous naissons fille, avec cet organe caché. Il est en nous, énergie toute notre Vie, avant les règles et après la ménopause, et pas seulement au moment de la grossesse.

C’est notre lieu de vie intérieur, notre nid douillet.
L’espace dans lequel notre créativité se déploie pour s’inscrire et contribuer, de notre plus belle énergie, dans ce monde matériel, ici et maintenant.

Notre utérus nous appartient: qu’il s’agisse d’un non-désir d’enfant, d’un avortement ou d’une FIV, c’est le choix de chaque femme.
Arrêtons de nous projeter, de vouloir imposer nos valeurs et nos prises de position.

Respectons les femmes, toutes les femmes et apprenons à vivre ensemble dans le respect de la différence!

Témoignage

je ne veux pas d'enfant

J’ai 36 ans.
Je n’ai pas d’enfant.
Je ne suis pas lesbienne.
Je ne suis pas célibataire.
Je vis en couple depuis 20 ans avec l’homme que j’aime, l’homme de ma Vie.
Nous nous sommes rencontrés au lycée.
Dès le départ, nous nous sommes jamais vu parents.

A ma connaissance, nous n’avons pas de problèmes de fertilité.
J’ai une bonne situation professionnelle, lui aussi.
Nous gagnons bien dans notre Vie, il ne nous manque rien.
Nous habitons dans une maison avec un jardin dans un petit village de montagne.
Et pourtant, nous ne voulons pas d’enfant.

Ma mère est triste, peut-être même désespérée.
Car elle aurait aimé être grand-mère.
J’entends parfois ses conseils:
“Qu’est-ce que tu attends?
C’est maintenant qu’il faut les faire les enfants, après il sera trop tard!
Penses à celles qui peuvent pas en avoir!
Tu risques de le regretter plus tard, en vieillissant tu te sentiras seule.
Vous avez tout pour accueillir et rendre un enfant heureux.
Tu verras, c’est chouette d‘être Maman.
J’étais très heureuse de vous avoir, ton frère et toi.”

Je crois qu’elle n’a pas encore compris que ce n’est pas un choix,
c’est une évidence!
Enfant, je ne jouais pas à la poupée,
Je n’étais pas attirée par l’univers rose des bébés,
Adolescente, j’ai eu mes règles tard et pourtant, je ne faisais pas le lien entre ce nouveau rythme et la possibilité d’être enceinte.
Je ne me suis jamais vue avec un ventre rond.

J’ai suivi des études d’éducation, puis j’ai travaillé dans l‘aide sociale et enfin la petite enfance.
Je travaille aujourd’hui dans une crèche.
J’adore les enfants, surtout les petits.
J’ai toujours été très heureuse de voir mes amies enceintes,
De découvrir et de passer du temps avec leurs enfants.
Je change des couches, je donne des biberons tous les jours.
Je les accompagne dans leurs premiers pas, je joue avec eux,

j’aime participer à leur développement.
Mais je ne rêve pas d’avoir un enfant à moi, ni d’adopter.
Je ne sais pas, c’est pas pour moi.
La grossesse ne m’attire pas.
Je ne veux pas d’enfant.

Je suis active, dynamique et sportive.
J’aime les
voyages.
Je suis optimiste, je ne crois pas à la fin du monde
ou à l’empreinte écologique de la surpopulation.
Au contraire, j’ai l’espoir dans ces
nouvelles générations.
C’est juste que je ne veux pas d’enfant.

Alors à quoi sert mon utérus et mes ovaires?
Je n’ai pas ressenti le besoin de me faire ligaturer les trompes,
je ne veux pas devenir stérile.

Même si je sais que je ne changerai pas d’avis.
J’ai une contraception douce qui me convient.
J’ai toujours plein de projets que j’essaie de réaliser avec joie et optimisme.

Je n’ai pas peur de la quarantaine.
Je sais que pour beaucoup de femmes,

c’est l’âge fatidique qui marque à la fois la fin et l’urgence de devenir mère.
Pour moi, c’est la Vie qui continue. Je n’ai pas de pression.
Ce n’est pas un besoin,

je ne ressens pas ce vide que les femmes qui ne peuvent pas avoir d’enfant ressentent.

Je suis en accord avec moi-même.
Je suis épanouie dans mon couple.

Je me réalise dans mon travail.
Je suis une femme de mon temps.
Je ne souffre pas du regard des Autres.
A vrai dire, je ne les écoute pas.
Je continue mon Chemin sans tristesse ni mélancolie.
Je ne veux pas d’enfant (et je n’en voudrai jamais!)

(Afin de respecter le secret professionnel, ce témoignage est inspiré de plusieurs témoignages recueillis lors des accompagnements personnalisés. C’est un travail d’écriture pour mettre des mots sur l’intimité de ces femmes qui ne veulent pas d’enfant. Aucun élément ne permet d’identifier clairement l’identité de ces personnes. Toute ressemblance ou identification avec des personnes existantes ou ayant existé est purement fortuite.)

Petite vidéo sur le sujet:
10 Clichés Totalement Erronés Sur Les Gens Qui ne Veulent Pas D’enfant

Parlons ensemble féminité et maternité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.